La CSC et Basso encore vendus ?

Publié le

Que faudra-t-il attendre de Basso sur le Tour ? Lui, le meilleur grimpeur des adversaires d'Armstrong serait-il déjà résigné et apte comme en 2004 à faire le jeu du Texan ? Ses récentes déclarations vont malheureusement dans ce sens... «Il est imbattable» a-t-il dit en parlant du sextuple maillot jaune. Super, vive la motivation !!! «Je sais que je suis plus fort que l'an dernier, que ce soit dans le contre-la-montre ou en montagne, alors j'attaquerai.» Pour ne tenter que la deuxième place ? Si Vinokourov ou Ullrich ont la possibilité d'embêter Armstrong, sûr qu'ils trouveront Basso sur leur passage. D'ailleurs les propos de Basso à propos d'Ullrich sont sans équivoque: pour lui l'Allemand n'a aucune chance de remporter le Tour.

Espérons que l'Italien, coureur exceptionnellement doué soit moins fataliste sur les routes du Tour et joue crânement sa chance. Car pour le moment ce n'est pas trop un comportement vainqueur qu'il a.

Pour rappel, en 2004, l'US Postal avait reçu l'aide de la CSC de Bjarn Riis durant les étapes de montagne: Armstrong avait laissé gagner Basso à La Mongie mais ensuite la CSC avait cadenassé toutes les attaques, notamment celles d'Ullrich, plombant encore un peu plus un Tour 2004 soporifique. Merci Riis.

Publié dans veloday

Commenter cet article

khalid 13/01/2006 20:47

moi aussi je pense que le seul vainqueur du tour de france 2006 sera ivan basso sans adversaires