Moncoutié, le bol d'air frais

Publié le

Au lendemain de l'affaire Frigo, on ne pouvait guère souhaiter mieux qu'une victoire de David Moncoutié. Un coureur à part, adepte de l'homéopathie, qui a peur en peloton et reste souvent dans les dernières places quand la route est dangereuse. En revanche, dans ce genre d'étapes de moyenne montagne, on le retrouve souvent dans les échappées et une nouvelle fois, avec panache, il est allé chercher une magnifique victoire, redorant le blason du cyclisme tricolore sur ce Tour.

Aujourd'hui c'est une étape plate comme la main qui permettra aux coureurs de se rapprocher des Pyrénées.

Publié dans veloday

Commenter cet article

bol d'air 31/07/2005 11:05

Merci pour ce bol d'air frais.
Content aussi de voir un sportif non médicalisé obtenir de bons résultats.
c'est bon pour la santé et le moral ...