Canicule

Publié le

Première journée dans les Pyrénées, première étape courue sous un soleil de plomb. Comme on pouvait s'y attendre, cette canicule a profité à Jan Ullrich qui a pu redorer son blason après deux premières semaines très très moyennes. L'Allemand a réussi à suivre Armstrong jusque dans le dernier kilomètre avant de céder 20 secondes au texan. Autre bonne perf du jour pour le compte de Basso qui tremine dans la roue du maillot jaune et qui est sans doute allé chercher la place de Dauphin du Tour de France.

Franchement on ne peut pas reprocher grand chose aux adversaires d'Armstrong. Ils ont attaqué, ils ont tenté et s'ils n'ont pas réussi c'est parce que la maillot jaune s'est bien défendu et parcequ'il était fort. Vues les températures d'aujourd'hui on pouvait s'attendre à le voir en difficulté. Et force est de constater que le Texan n'a pas encore pu écraser le Tour. Moins fort que les années précédentes sa marge de manoeuvre apparait petite par rapport à l'an passé par exemple. Rasmussen a cédé, certes mais il a perdu moins de une minute. Pas grand chose... Basso et Ullrich ne perdent que des miettes. Mancebo pareil. Seul Moreau a connu une véritable berezina aujourd'hui. Le Texan n'a pas encore remporté d'étape et n'a pas encore pu démoraliser ses adversaires qui vont tout retenter demain, à commencer par Basso et Ullrich qui metteront à profit une nouvelle journée de canicule pour faire plier Armstrong. Car même si c'est lui le plus fort, il n'est pas encore à l'abri.

Publié dans veloday

Commenter cet article