C'est fini la montagne

Publié le

Décidemment rien n'éait donc possible face à Lance Armstrong ? Encore une fois les T-Mobile se sont lancés dans un barroud d'honneur un peu désorganisé mais surtout désespéré. Même sans équipier rien ne pouvait faire perdre Armstrong. Ses adversaires ont-ils quelquechose à se reprocher ? Dans les Pyrénées, non. Dans les Alpes ils n'ont pas été très inspirés tactiquement c'est vrai mais la conclusion reste la même: ce qui leur a manqué, ce sont les jambes !! (ou la pharmacie des Dicovery, diront certains).

Perreiro a remporté une victoire méritée après avoir été débordé par un Hincapie opportuniste à Saint Lary Soulan. Très offensif, ce coureur aurait même pu briguer le maillot à pois s'il s'était consacré à cette conqûete. Mais Rasmussen avait pris trop d'avance et il ne sera plus rattrapé. Pour la maillot vert, en revanche, l'incertitude demeure. Hushovd reste leader, même s'il parait intrinsèquement moins rapide que O'Grady et Mc Ewenn. La position de ces trois coureurs dans de possibles échappées pourrait décider du sort de ce classement.

Il reste 5 jours de course avant la fin de ce Tour et de la carrière de Lance Armstrong. D'ici là, les coureurs auront leur étape la plus longue aujourd'hui en direction de Revel. Un groupe d'échappées devrait logiquement dominer la course. Demain et après-demai, dans la traversée du Massif Central, le parcours ne sera pas facile et devrait profiter aussi aux baroudeurs motivés. Samedi le CLM de St Etienne règlera les derniers détails du classement général. Sauf accident, Armstrong en profitera pour remporter sa seule étape sur le Tour.

Publié dans veloday

Commenter cet article