Premier coup de massue

Publié le

Bon, et bien voilà, c'est parti... ceux qui voulaient du suspense ont dû être gâtés car ce Tour s'annonce dans la lignée de l'an passé: un one-man show.

L'image forte c'est biensûr Arsmtrong qui rattrape Ullrich, une minute comblée en 14 km seulement. Inimaginable au départ car on pensait que les deux hommes feraient jeu égal sur ce chrono plat. Quelles sont les raisons de ce déséquilibre ? La forme d'Armstrong d'abord, qui tint le rythme à plus de 54 km/h de moyenne. Trois semaines après avoir perdu 1 minute sur un chrono face à Botero il put lui en mettre une et demie hier. Cherchez l'erreur ! Autre raison, très plausible: la chute d'Ullrich la veille de la course qui a dû entamer l'Allemand, tant on ne comprend pas qu'il perde une minute sur un parcours taillé pour lui.

Derrière les dégâts sont énormes aussi, seul Vinokourov put perdre moins de 1 minute. Les grimpeurs perdent en moyenne 3 minutes. Hincapie est un surprenant quatrième, bénéficiant de l'effet d'équipe (et chimique ?) de la Discovery.

Pour la suite du Tour c'est de très mauvaise augure. Mardi lors du CLM par équipe la deuxième couche risque d'être posée: la Team Armstrong et la CSC devraient faire le festival et repousser encore plus loin les adversaires. Au moment de commencer la montagne on peut imaginer des grimpeurs à 5 minutes, Ullrich, Basso et Vinokourov à 2 minutes.

Rendez-vous dans une semaine...

Publié dans veloday

Commenter cet article